La chapelle Notre Dame de la Salette

Chapelle néo-gothique (1881)

On trouve cette chapelle sur la route entre Lorry et Mardigny au lieu-dit « Entre deux bans », c’est-à-dire entre les deux terroirs de Lorry et Mardigny.

Elle a été construite en 1881 par Mlle de Berthelin, descendante de la famille de Chazelles, les seigneurs de Lorry au XVIIIe siècle, pour répondre à un vœu.

Elle est dédiée à Notre-Dame de la Salette et s’inscrit ainsi dans un mouvement de constructions relais du grand pèlerinage français de la Salette-Fallavaux (Isère – apparition de la Vierge en 1846) qui ne commence en Lorraine qu’après 1880. On pourra remarquer que Lorry-Mardigny est alors allemand depuis une décennie à la suite de l’Annexion allemande de l’Alsace-Lorraine en 1871.

Cette chapelle, rappel d’un pèlerinage célèbre en France, se trouvait aussi sur le chemin des habitants de Lorry se rendant au pèlerinage de Notre-Dame du Froidmont à Bouxières-sous-Froidmont, commune voisine en Meurthe-et-Moselle ; ce pèlerinage fut suivi jusqu’au début des années 1960.

Ce bâtiment est constitué d’une petite nef sous croisée d’ogives de plan proche du carré et d’un chœur semi-hexagonal. La toiture à pans abruptes supporte, côté Est, un clocheton à flèche élancée.

Murs et voûtes sont entièrement peints. Le chœur est décoré de feuilles de vigne, de lys et de roses dont les branches partent vers la voûte. Derrière la statue de la Vierge, les côtés de fenêtres sont décorés de trois bandes peintes, sur lesquelles on peut lire : au dessus, « à Notre Dame de la Salette« , à gauche « ne blasphémez pas, ne travaillez pas le dimanche« , à droite « ne mangez pas de viande le vendredi« . La clef de voûte est un blason couronné, pourpre, à dix trèfles d’or, armes de la famille de Chazelles.

A l’extérieur, les boiseries sous le toit sont également peintes.

La pierre qui sert de socle à la croix de fer devant la chapelle au bord de la route, est la pierre tombale d’un ancien instituteur de Lorry-Mardigny nommé Jacquemot et décédé en 1806.

La chapelle était propriété privée jusqu’en 1971, implantée dans une pièce de terre de l’ancienne ferme Berthelin. Au remembrement de 1971  fut attribuée à un exploitant de Mardigny, mais la Commune demanda et obtint que la pièce de terre devienne propriété communale, intégrant ainsi le patrimoine architectural de Lorry-Mardigny.

En 1980 une équipe de bénévoles entreprit la restauration intérieure et extérieure.