Metz’a voce – 7 juillet 2013

Le tout nouvel ensemble vocal Metz’a voce s’est produit en concert dans l’église Ste Croix le dimanche 7 juillet 2013 à 17h, avec la soprano Irene Morelli et accompagné par l’organiste Giuseppe Schinaia, deux artistes italiens.

L’ensemble vocal était formé ce 7 juillet de Pascale D’Ogna, soprano, Rachel Suzon-Lirette, mezzo-soprano, Fabrice Marchetto, ténor, Jean-Marc Best, basse.

Au programme : Une messe italienne au temps de la Contre-Réforme. Il s’agit d’une reconstruction musicale idéale de la liturgie en vigueur au cours des XVIe et XVIIe siècles. Ce programme a permis d’entendre des œuvres de compositeurs italiens d’origines culturelles diverses : Girolamo Frescobaldi, Giovanni Felice Sances, Giovanni Paolo Cima et Girolamo Cavazzoni.

 

Programme, pdf

 

Extraits du concert

• Messe de Cima, Kyrie, Metz’a voce fichier


Messe de Cima, Gloria, Metz’a voce


Messe de Cima, Jubilate, P. D’Ogna, R. Suzon-Lirette


• Sances, Laetamini, Irene Morelli


Messe de Cima, Credo, Mezt’a voce, vidéo avi
• Bencini, Ave Maris Stella, Metz’a voce, Irene Morelli, vidéo avi

 

2013-07-07_Metz_a_voce_instantané_002
Après le concert sous le soleil de juillet

Giuseppe Schinaia, claveciniste, organiste, chef d’orchestre, compositeur, est né à Rome où il étudie le piano, l’harmonie et la composition. Il s’intéresse à la musique et aux instruments anciens. Giuseppe Schinaia a créé il y a quelques années l’association de musique ancienne Harmoniae Musicae. Il se consacre avec différents ensembles à la musique baroque. Il est en outre le fondateur et le directeur musical du festival de musique ancienne Trebantiqua à Trevi (Latium). En outre, professeur de statistiques à l’Université La Sapienza de Rome, il dirige des recherches scientifiques et d’analyse musicale quantitative.

Irene Morelli, soprano diplômée de l’Université La Sapienza de Rome, elle a débuté à l’Opéra mais chante surtout en concert. Depuis 2001, elle se consacre aussi au répertoire du gospel. A son activité de chanteuse lyrique, elle ajoute l’étude et la recherche en musicologie. Elle collabore dans l’association Harmonia Musicae à la recherche et à l’interprétation d’oeuvres rares composées entre 17e et le 18e siècle.