Les pelouses calcaires de Lorry-Mardigny au fil des saisons

Sur la rive droite de la Moselle, à 20 km au sud de Metz, les côtes de Lorry et Mardigny, sur un sous-sol calcaire filtrant, sont couvertes de pelouses entretenues par le pâturage ovin. Elles abritent une flore et une faune d’une grande richesse, adaptées à des conditions extrêmes de sécheresse et de chaleur  : elles  constituent un site naturel protégé incompatible avec certaines pratiques pouvant mettre en danger les nombreuses espèces patrimoniales présentes sur le site.

Ami promeneur, le maintien de cette richesse dépend de chacun d’entre nous -pas de cueillette, pas de piétinement, suivez les sentiers- et nous aurons encore longtemps l’occasion de nous émerveiller devant cette nature aux accents méditerranéens et le plaisir de prendre des photos.

.

L’ancien front de taille de la carrière a été maintenu : des éboulements et décrochements se produisent régulièrement, son accès par le bas comme par le haut en sont interdits par arrêté municipal.

 

Cette partie du site Lorry-Mardigny-Patrimoine.fr propose de découvrir la richesse de ce biotope et tout spécialement la côte de Lorry dont le versant orienté sud-sud-est bénéficie d’un ensoleillement important.

Les photographies proposées sur ce site web sont majoritairement prises sur la côte de Lorry, principalement sur l’espace dédié au sentier pédagogique conçu par le Conservatoire d’Espaces Naturels de Lorraine.

Photographies : Anne-Marie Dufour (sauf mention contraire)

Mante religieuse

Orchis pourpre

26/08/2017 Mercure al. Petit Agreste

Pour préparer votre visite sur cette pelouse calcaire, vous pouvez choisir un mois de l’année, ci-contre dans les mots-clés,  et vous obtiendrez une liste, non exhaustive bien sûr, de plantes et animaux que vous pourrez y découvrir.

Côte et église de Lorry début 20e siècle
La côte de Lorry au début du 20e siècle

 

 

>> Petite histoire des côtes de Lorry-Mardigny

 

>>> Les pelouses calcaires de Lorry-Mardigny : un site naturel protégé

 

 

 

 

 

Les pelouses calcaires vues par Thierry Sidhoum, en vidéo :