Mante religieuse

MANTIDAE, Mantis religiosa

Longueur : 40 à 60 mm, femelles nettement plus grandes que le mâle ; Habitat : prés secs et chauds, pelouses calcaires, friches ; commune dans le sud de la France, plus rare vers le nord

La Mante religieuse, qui semble maladroite dans ses déplacements (vidéo 1), sait passer inaperçue dans la végétation, épiant ses proies qu’elle saisit d’un mouvement très rapide de ses pattes antérieures ravisseuses. Elle se nourrit de criquets, sauterelles, papillons, abeilles, mouches… et araignées (vidéo 3).

La plupart des individus sont verts, quelques-uns sont brun pâle. La différence de taille entre mâle et femelle est importante (vidéo 2). Les œufs passent l’hiver dans une oothèque.

fiche wikipédia

  1. Photos
  2. Vidéos

17/09/2012

 

Ce 28 septembre 2016, ce couple de Mantes (la femelle est la plus grande et la plus robuste, ici à droite) m’a offert un ballet très particulier : après de longues minutes dans un face à face immobile, la femelle tentait une approche, le mâle commençait par faire un pas vers la femelle puis, quand celle-ci s’était approchée de plus en plus rapidement à une longueur de corps, esquivait pour aller se poster un peu plus loin, pour recommencer le même manège, cela pendant bien plus d’une demi-heure.

 

Ce 21 septembre 2017, une Mante religieuse femelle dévorait une araignée.

 

21/09/2017

 

4 septembre 2018. Une Mante religieuse femelle a capturé un Oedipode turquoise (criquet)