2015, un automne printanier

Les sécheresses et canicules estivales se multiplient depuis quelques années. L’année 2015 se distinguent de plus par son automne particulièrement doux. Pourtant, on a d’abord assisté à une transition brutale début septembre, qui provoqua une sorte de rebond dans la végétation quelques semaines plus tard.

06/07/2015 pelouse sèche sur le plateau

Les trois mois d’été ont été marqués par la canicule : juin, “manque d’eau, impression estivale” ; juillet, “très chaud et sec” ; août, “encore de la chaleur et une sécheresse s’accentuant“, surtout dans le cœur de la Lorraine. Puis en septembre, “l’été se fait oublier. Si la fin août est pleinement estivale, la transition est brutale avec une impression automnale qui se ressent dès le début du mois de septembre.” C’est ainsi qu’on peut résumer la météo pour la Lorraine à partir des documents de Météo France (bulletin climatique septembre 2015). En Lorraine, les températures chutent et les précipitations sont en excédent.

La végétation va être soudain redynamisée sur la pelouse au point que l’on trouve un mois plus tard en fleurs des plantes qui fleurissent habituellement au printemps ou au début de l’été.

12/10/2015

12 oct. 2015. Sous les graminées sèches comme à la sortie de l’hiver, de jeunes plantes reverdissent le sol.

Courant octobre, certaines plantes déjà fleuries en été repartent en floraison :

D’autres plantes, dont la floraison est attendue normalement au printemps -parfois très tôt- ou au début de l’été, refleurissent soudain : Anémone pulsatille, cultivar d’Hélianthème, Polygala du calcaire, Potentille printanière, Thésium couché. De la même façon, on note souvent depuis quelques années des cerisiers fleurir en automne.