Chicorée sauvage

ASTERACEAE, Cichorium intybus

Plante vivace dressée : jusqu’à 120 cm ; Habitat : prairies pâturées, friches, bords des chemins, sur sols secs

Une plante commune très présente sur le parking de la pelouse calcaire de Lorry et dans ses abords. Cette Chicorée amère, comme on l’appelle aussi, est à l’origine de plusieurs de nos salades cultivées -endives, chicorée rouge italienne- mais aussi de la chicorée que l’on utilise en succédané au café ou en mélange avec le café.

Confusion possible avec la Laitue vivace.

fiche Tela Botanica

 

2 pensées sur “Chicorée sauvage

  • 18 août 2015 à 11 h 56 min
    Permalink

    Quelques éléments pour distinguer ces deux plantes :
    – l’allure générale de la plante : Chicorée sauvage (ou Chicorée amère) très rameuse, avec des feuilles inférieures entières lobées ou dentées, et des feuilles supérieures lancéolées ; Laitue vivace à feuilles radicales très découpées (pennatilobées) et quasi absence de feuilles caulinaires.
    – l’involucre (équivalent du calice chez les fleurs composées) est très différent, long, effilé pour la Laitue vivace ; plus court, avec des bractées plus larges et recourbées chez la Chicorée sauvage.

  • 18 août 2015 à 11 h 24 min
    Permalink

    Il est vrai que la plante de la chicorée ressemble fortement à la laitue vivace ! J’ai dû confondre les 2 très souvent car j’ignorais l’existence de cette fameuse laitue vivace ! Savez vous comment différencier les 2 ? Merci

Commentaires fermés.