Grande Sauterelle verte

TETTIGONIIDAE, Tettigonia viridissima

Longueur du corps : de 28 à 42 mm ; Habitat : très varié

C’est la plus grande de nos sauterelles. Viridissima signifie « très verte » en latin. « Occasionnellement on rencontre des sujets aux pattes jaunes, et, très rarement, des individus entièrement jaunes« *, ce qui est le cas d’un individu en photo ci-dessous.

Se nourrissant d’insectes (mouches, chenilles et même larves de Doryphore), la Grande Sauterelle verte s’accommode très bien entre autres des pelouses sèches, chemins ensoleillés, broussailles et arbres ; on la trouve souvent, comme sur les photos ci-dessous, en embuscade sur des plantes. Le chant du mâle (stridulation), très puissant, s’entend jusqu’à 50 m, pour l’oreille humaine ; il se développe dans les sons très aigus et ultrasons, c’est ainsi que le mâle tente d’attirer des femelles, qui peuvent l’entendre par des tympans situés sur leurs pattes, parfois à des kilomètres de distance. Cette stridulation est très perceptible sur la pelouse calcaire en soirée.

*Heiko Bellmann, Gérard Luquet, Guide des sauterelles, grillons et criquets d’Europe occidentale, Delachaux et Niestlé

Stridulations de Grande Sauterelle verte – 6 sept. 2016 (merci à Christophe Courte du CEN Lorraine pour son identification)

fiche INPN