Grande Sauterelle verte

TETTIGONIIDAE, Tettigonia viridissima

Longueur du corps : de 28 à 42 mm ; Habitat : très varié

C’est la plus grande de nos sauterelles. Viridissima signifie « très verte » en latin. « Occasionnellement on rencontre des sujets aux pattes jaunes, et, très rarement, des individus entièrement jaunes« *, ce qui est le cas d’un individu en photo ci-dessous.

Se nourrissant d’insectes (mouches, chenilles et même larves de Doryphore), la Grande Sauterelle verte s’accommode très bien entre autres des pelouses sèches, chemins ensoleillés, broussailles et arbres ; on la trouve souvent, comme sur les photos ci-dessous, en embuscade sur des plantes. Le chant du mâle (stridulation), très puissant, s’entend jusqu’à 50 m pour l’oreille humaine mais il se développe dans les sons très aigus et ultrasons, c’est ainsi que le mâle tente d’attirer des femelles, qui peuvent l’entendre par des tympans situés sur leurs pattes, parfois à des kilomètres de distance. Cette stridulation est très perceptible sur la pelouse calcaire en soirée.

*Heiko Bellmann, Gérard Luquet, Guide des sauterelles, grillons et criquets d’Europe occidentale, Delachaux et Niestlé

Stridulations de Grande Sauterelle verte – 6 sept. 2016 (merci à Christophe Courte du CEN Lorraine pour son identification)

fiche INPN