Pin sylvestre

PINACEAE, Pinus sylvestris

Conifère à feuillage persistant ; Habitat : commun en montagne, essence de lumière, qui ne craint ni le froid, ni la sécheresse

On distingue bien le Pin sylvestre du Pin noir d’Autriche par son feuillage plus clair, composé d’aiguilles plus courtes (5 à 6 cm), l’écorce de ses branches brun-rouge vers le haut de l’arbre, ses fleurs mâles typiques.

Pin noir d’Autriche à gauche et Pin sylvestre à droite

Soumise aux vents sur les pelouses calcaires, la ramure du Pin sylvestre est très souvent dissymétrique ce qui lui confère parfois des silhouettes très curieuses. De nombreux individus, à Lorry comme à Mardigny, s’étendent en largeur plus qu’en hauteur, formes qu’apprécient les moutons qui s’en servent comme « dortoirs ».

fiche Tela Botanica