16 ans de bonheur

Mémoires d’une maîtresse de l’école de Lorry

Arrivée en 1991 sur le poste à l’école primaire, j’ai passé 16 ans toute seule et je ne me suis jamais ennuyée… et les enfants non plus, d’après les échos….

1992 1993

Réalisation plaquettes: pyrogravure, photos informant sur les différentes orchidées présentes sur la côte et mise en place sur le sentier pédagogique. Initiative appréciée des promeneurs venant sur la côte.

 1993 – 1994

Les élèves ont décoré, travaillé pour améliorer notre quotidien dans le cadre du projet d’école avec l’Action Educative Innovante, agréée par l’Inspection Académique de la Moselle.

 Cela a commencé avec la réalisation d’une fresque murale sur le mur de l’école soit 10m de long sur 2m de haut.

Avec l’aide de Jacques Macchi, on a représenté les côtes, les villages…

Les enfants avaient des dons bien définis et ont pu s’exprimer en réalisant des villages, des animaux, des arbres, …

Ce projet a été sélectionné par l’opération ‘1000 défis pour la planète’.

Nous avons été encouragés et félicités par Yves Duteil.

 1994 -1995

Dans le cadre du projet d’école avec l’Action Educative Innovante et l’aide de Yves Huchin, on a travaillé la technique du grillage à poules…. On a représenté des arbres, le feuillage. Le grillage à poule a été recouvert de journal, puis peint avec l’aide de J. Macchi.

On a profité de cette technique pour réaliser des accessoires nous permettant de jouer le «Petit Prince» d’Antoine de Saint-Exupéry.

Ce projet a encore une fois été sélectionné par l’opération “1000 défis pour la planète”.

Nous avons ramassé des marrons, des graines d’érables, les avons fait germer .

1995- 1996

En janvier, avec la Ligue de Protection des Oiseaux, nous avons planté des arbres sur la côte, dans le cadre de la réhabilitation du site de la carrière.

Au printemps, nous sommes allés planter les arbres (qui avaient germé en 1995) sur l’ancienne décharge municipale à Mardigny.

Nous continuons, dans le cadre Action Educative Innovante, en travaillant la terre.

On a réalisé des têtes de chevaux, travaillé le cuir, peint des écuries et créé une machine qui nous a permis de fabriquer des cordes toujours avec l’aide d’Yves Huchin et Jacques Macchi.

Le jour de la fête au village, nous étions dans la cour de l’école pour une démonstration et avons confectionné des cordes pour les amateurs. Avec la recette, nous avons fait un voyage dans la Meuse avec des ballades en roulottes tirées par des chevaux.

J. Giroux, Lorry, 1991-2005